Home

http://fr.canoe.ca/hommes/seduction/archives/2012/11/20121122-103533.html

Des chercheurs du CNRS viennent de démontrer que les hommes étaient plus attirés par les partenaires sexuels qui leur ressemblaient.

Publiés le 21 novembre dans le revue PLoS One, ces travaux ouvrent la voie à de nouvelles problématiques, comme la descendance issue de ces couples.

Les scientifiques se sont intéressés à l’hypothèse de l’homogamie, selon laquelle les individus sont attirés par des partenaires potentiels qui possèdent les mêmes traits et caractères du visage.

Dans un premier temps, les chercheurs ont demandé à un groupe d’hommes de choisir des visages féminins qu’ils trouvaient attirants parmi une sélection de photographies. Un second groupe a été invité à choisir des femmes attirantes, mais cette fois à partir de visages construits par ordinateur.

Résultat, les hommes ont opté pour les visages avec lesquels ils partageaient certains traits, notamment la couleur des yeux et des cheveux, l’épaisseur des lèvres et des sourcils, ou l’existence d’une fossette au menton.

«L’importance de l’homogamie dans le choix d’un partenaire est encore très peu étudiée et soulève de nombreuses questions. Par exemple, la descendance issue d’un couple relativement proche génétiquement présente-t-elle un avantage ? Il reste aussi à déterminer si ce phénomène est local, propre à l’Occident, ou s’il a lieu au sein d’autres cultures», s’interrogent les chercheurs.

Publicités

Une réflexion sur “Les hommes séduits par les femmes qui leur ressemblent physiquement

  1. Quelle importance accorder à ce genre d’étude ?
    Le soucis c’est que peu de personnes choisissent leur partenaire sur catalogue. Pourquoi et comment certains vont faire souche ?
    Tout cela charrie des choses complexes et contradictoires.
    Qui peut d’ailleurs affirmer que si des couples mixtes se forment c’est avant tout par désir de leur différences raciales ? Ce sont surement aussi des gens qui n’attachent aucune importance à ce qu’ils considèrent comme un détail. L’adage « les extrêmes s’attirent » n’a dans ce cas aucun sens.
    Par contre le résultat de cette étude est tellement à contre-courant, presque iconoclaste que par effet de miroir on réalise le matraquage incessant, quotidien, despuis des décennies pour affirmer l’inverse.
    Un rapport de force aussi disproportionné c’est forcément le résultat d’une influence idéologique. Rien de neutre là dedans.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s